Mes chambres d'hotes

vignette pub
04.76.53.14.58 - 06.09.83.54.15
contact@ancolie-sportive.com

www.ancolie-sportive.com

Raidlight, mon entreprise

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 19:54

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Raidlight
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 16:16

mif

 

Made in France by Raidlight-Vertical :

notre experience constructive depuis 2008. 

 

Le « Made in France » est à la mode. Mais chez Raidlight, PME française, nous avons choisi dès 2008 de créer une marque « Made in France by Raidlight » avec des produits 100% fabriqués en France. La même démarche avait été initiée par Vertical, et nous avons rassemblé nos efforts quand nous avons repris cette société. Cela concerne aujourd’hui une gamme d’une douzaine de produits textiles, confectionnés en France, et qui représentent environ 8% de notre chiffre d’affaire. Seulement 8%, déjà 8%, à vous de juger, c’est un constat.

 

Pourquoi faire du textile Made in France ?

Il n’y a pas d’avantage technologique ou qualité à faire de la confection textile en France. Les machines à coudre et les savoir-faires textiles sont quasi-identiques partout dans le monde pour cette industrie de main d’œuvre. Le coût de production varie de 1 à 5 entre la France et d’autres pays du monde.

 

C’est donc un choix délibéré de tenter de produire une partie en France.

Délibéré pour laisser le choix au client, délibéré parce qu’en ces temps de « crise », nous voulons apporter un axe « social » à nos productions. Soit on se plaint du chômage et on ne fait rien, soit on agit et on essaye de faire travailler ici. Nous proposons le choix à nos clients d’acheter du textile de sport « fabriqué en France ». Aujourd’hui, le constat est que ce choix « Made in France » se fait pour 8% de notre chiffre d’affaire.

 

Pour d’autres produits où la « quantité de main d’œuvre » influe moins sur le coût de revient, il y a encore des pistes en France, et nous les suivons quand c’est possible, par exemple avec notre gamme de chaussettes, la majorité de nos bidons, et des bâtons que nous faisons produire en France chez Guidetti.

 

A noter que chez Raidlight-Vertical nous jouons la transparence sur nos productions au Maghreb et en Asie, en mettant à disposition de façon transparente sur internet des photos des usines qui travaillent pour nous, et que nous visitons régulièrement. Un produit fabriqué à l’étranger peut également être réalisé avec respect.

 

Nous tenons aussi chez Raidlight-Vertical à conserver notre savoir-faire textile, et à le valoriser. Ainsi notre atelier de conception est ouvert à la vue de tous nos clients à Saint-¨Pierre-de-Chartreuse, et nous organisons plus de 50 visites de l’entreprise par an, et avons reçu plus d’une quinzaine de classes d’étudiants dans l’année écoulée. Ce savoir-faire textile français nous l’entretenons, et nous le revendiquons.

 

Quels produits fabriqués en France ?

Partant du constat que le coût de main d’œuvre varie de 1 à 5 entre France et Asie, nous nous sommes orientés vers des produits assez simples ne demandant que peu de temps-minute. L’objectif est de ne pas ajouter un surcoût supérieur à +25% du prix de vente par rapport à un prix concurrent. Et pour cela, nous rognons nos marges, et demandons à nos distributeurs de faire de même.

 

La gamme concerne donc des maillots, sous-vêtements, et sacs à dos assez simples à produire, et où la valeur du produit se situe plus dans la matière utilisée. Nous précisons que ce que cette gamme Made in France by Raidlight est 100% confectionnée en France, il ne s’agit pas d’un simple rajout de broderie ou autre artifice.

 

 

mif2

 

 

Relocalisation ?

Ce serait politiquement correct de dire qu’il s’agit de relocalisation. Mais ce n’est pas le cas. Notre production en France concerne une gamme  dédiée, et la production en France n’est pas applicable à la grande majorité de nos produits.

 

Exemple :

-       Un sac à dos technique que nous commercialisons 60€ TTC au public, nous le vendons nous-mêmes entre 20€ et 30€ à nos distributeurs (selon le canal de diffusion).

-       Pour ce type de sac à dos, il faut environ 2 heures de main d’œuvre.

-       Le cout de la main d’œuvre en France, au SMIC, est juste supérieur à 10€ de l’heure, soit plus de 20€ de main d’œuvre...

 

ð   la main d’œuvre de production seule est égale, ou presque égale, au prix que nous devons le vendre, sans compter le prix des matières premières, la marge nécessaire pour payer la conception, le commercial, la promotion, la logistique, le management… L’équation est impossible à résoudre.

 

ð  Autre solution : vendre ce sac entre 200€ TTC et 300€ TTC. Qui en voudra aujourd’hui ??

 

ð  « Réduire la marge distributeur » ?? L’idée suivante est souvent lancée : que le distributeur conserve une marge fixe de 30€ (celle qu’il applique sur le produit Asie) et commercialise le sac à 90€.
Séduisante idée sur le papier, mais qui se heurte au fait que la majorité des frais reste proportionnelle à la valeur d’achat. Et dans un monde concurrentiel, cela ne fonctionne pas. Nous en faisons le constat à chaque fois que nous proposons une marge moindre.

Nous ne reportons pas le problème sur notre réseau de distribution, aujourd’hui composé en grande majorité de magasins indépendants, et qui ont besoin de ce coefficient x2 entre prix d’achat et prix de revente (dont 19.6% de TVA reversée) pour vivre, voire pour survivre. Les bilans financiers de ces magasins ne dégagent pas de -surmarge indécente- source de solution miracle. Pour nous-mêmes quand nous vendons en VPC, cette marge supplémentaire couvre raisonnablement les frais de commercialisation (site internet, préparation des colis, promotion…).

           

Nous en arrivons au constat objectif qu’aujourd’hui,

dans notre métier, le TEXTILE, dans notre marché « LOISIR », où les utilisateurs recherchent un produit très TECHNIQUE, il n’est pas possible actuellement de relocaliser nos productions en France.

 

 

Digression sur l’avenir ?

Le monde évolue, peut-on espérer relocaliser en France à  l’avenir ? Voici mon avis, qui ne s’applique pas qu’au textile, mais à l’ensemble des produits fabriqués aujourd’hui dans la grande usine du monde, l’Asie.

 

Tout d’abord deux fausses pistes à un avenir de relocalisation :

-       Le coût du transport depuis l’Asie augmente. Mais le coût de transport représente moins de 10% du coût de revient du produit. Avant que cette augmentation ait rattrapé la différence de prix de 1 à 5…

 

-       Les prix des matières premières augmentent, « indexées » sur le prix du pétrole qui augmente. Mais les matières premières augmentent autant en France qu’ailleurs dans le monde…

 

Un troisième facteur est plus intéressant :

-       Pendant quelques décennies, nous arrivions à avoir « mieux et moins cher en produisant plus loin ». Mais depuis trois ans, le coût horaire en Asie augmente de +10% à +15%  par an. (la fluctuation de l’euro, lorsqu’il baisse à cause de la crise européenne, accroit encore ce facteur). Et la politique industrielle de pays comme la Chine ou le Vietnam est de monter en gamme de production vers des produits technologiques, et d’abandonner progressivement des secteurs comme le textile.

La Chine évolue très vite. Quel pays (ou continent) pourra remplacer un pays comme la Chine ?? Je pense qu’il n’y en n’a pas, qu’il n’y aura plus cette ressource « à très bas coût » pour produire les produits tel que nous consommons aujourd’hui.

 

On peut donc croire que la France et l’Europe redeviendra à moyen terme plus compétitive par rapport aux autres pays.

 

 

 

 

 

 

Il faudra cependant nécessairement faire un choix pour s’adapter :

-       Soit revoir notre mode de « société de consommation », et effectivement acheter notre sac à dos technique à 200€ - 300€ (le même que celui à 60€ actuellement), mais alors pour le faire durer 4 fois plus longtemps pour l’amortir financièrement.

 

-       Soit il faudra complètement revoir le produit, pour revenir à bien plus de simplicité. Il y a 20 ou 30 ans, les sacs à dos étaient beaucoup plus simples techniquement (bretelles droites, quelques poches plaquées, etc…), cela avant tout parce qu’ils étaient produits dans le pays où ils étaient vendus.

 

Un autre débat sera de revaloriser les métiers manuels, parce que les usines de production ne tourneront pas sans main d’œuvre…

 

En attendant.

Raidlight-Vertical n’a pas la capacité à changer le monde,

mais nous apportons cette contribution transparente pour entretenir le débat.

 

Aujourd’hui, en produisant 90% de nos produits à l’étranger, il n’en reste que plus de 50% de nos dépenses annuelles sont faites en France : 25% en masse salariale (28 salariés), 25% en achats généraux, promotion, logistique, impôts…

 

 

Depuis 2009 nous proposons une gamme confectionnée en France pour volontairement donner une chance au Made in France. Le choix est donc désormais en partie entre les mains des utilisateurs, clients, consommateurs.

 

Cela représente aujourd’hui 8% à 10% de notre chiffre d’affaire annuel.

Il ne tient qu’à vous, de faire évoluer ce ratio, si vous le souhaitez.

www.raidlight.com/madeinfrance

 

 

 

Benoit LAVAL

Président de la SAS Raidlight- Vertical

 

20/10/2012

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Raidlight
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 10:53

Bientôt l'hiver, la neige, et l'envie de gravir nos belles pentes en ski de randonnée.

Egalement l'envie de partager ce plaisir et cette belle activité.

Alors à Saint-Pierre-de-Chartreuse, avec la Station de Trail et Vertical, nous sommes en train de mettre en place un nouveau concept:

logo_espace_SKI-copie-1.jpg

le « Chartreuse ESPACE Ski-de-Rando© »

 

Genèse :

Associant l’expérience en ski de randonnée de la marque VERTICAL (groupe Raidlight),

et l’expérience de développement d’activités sportives et touristiques de l’association Station de Trail (regroupant le Parc naturel Régional de Chartreuse, la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, Cartusiana – les accompagnateurs en montagne de Chartreuse, et la société Raidlight-Vertical),

 

Est né le concept « Chartreuse ESPACE ski-de-Rando© », qui sera en place pour l’hiver 2012/2013.

 

 

Un Espace 100% dédié à la pratique du ski de randonnée 

Le « Chartreuse Espace Ski de rando ©», c’est :

 

- Une base d’accueil, avec vestiaire, douches, salle fitness, bornes informatiques,

 

- Un espace  d’accueil, d’information et sensibilisation, cartographie des itinéraires, prévention météo, pédagogie sur la neige, information sur les enjeux environnementaux (tétra lyre, jeunes sapins…), …

 

- Des parcours de ski de randonnée, 2 ou 3 itinéraires d’initiation en lien avec le domaine de ski alpin, pour la découverte ou la pratique les jours de météo instable, et une ouverture vers l’ensemble des nombreux itinéraires libres du massif de la Chartreuse.

 

- Des ateliers techniques : un ARVA-parc permanent et ludique pour s’initier et s’entraîner à la recherche de victimes en avalanches, ainsi qu’une malle pédagogique dédiée à la sécurité en montagne l’hiver regroupant des panneaux d’informations et de nombreux ouvrages spécialisés

 

- Du test de matériel de ski de randonnée, mis à disposition à la journée par les marques partenaires, à ce jour et de façon pas encore définitive : les vêtements et sacs à dos Vertical (groupe Raidlight), les appareil de recherche en avalanche ARVA, les ski-fixations-peaux de phoques SKI-TRAB, DIAMIR, COLL-TEX.

 

- Un site Web dédié, avec toutes les informations disponibles.

 

 

La Chartreuse, un domaine exceptionnel

Le massif  de la Chartreuse est renommé pour le ski de randonnée : Chamechaude, Charmant Som, Grand Som… constituent un domaine exceptionnel pour tous les niveaux aux portes de Grenoble et Chambéry.

 

La mise en lien de l’activité ski de randonnée avec la station de ski alpin de Saint-Pierre-de-Chartreuse / Le Planolet permet à la fois de répondre à la facilitation de l’initiation sur des itinéraires situés à proximité  des pistes, et de dynamiser l’offre de la station de ski alpin (visibilité, poursuite la journée avec un forfait en famille, etc…).

Une réponse à de nouvelles exigences touristiques

De nombreuses études montrent que la clientèle touristique recherche de plus en plus des séjours proposant des multi-activités parce qu’elle souhaite passer d’une activité à une autre sans pour autant que ce soit le « parcours du combattant ». L’ « Espace ski-de-rando ©» répond à cette nécessité de polyvalence de l’offre en Chartreuse.

 

Le ski de randonnée se développe activement, avec beaucoup de nouveaux pratiquants mais c’est un sport qu’il n’est ni facile ni conseillé de débuter seul. Un espace dédié, innovant et précurseur, permettra de positionner la Chartreuse en pointe pour ces nouveaux pratiquants.

 

 

Trail et ski de randonnée : deux activités qui se complètent !

La Station Trail© de Chartreuse continue aussi ses activités et services durant l’hiver avec une douzaine de parcours sur neige (praticables en basquet ou en raquettes à neige selon les conditions de neige), et l’organisation :

-       d’un « Kilomètre Vertical sur NEIGE » le 26 janvier 2013,

-       suivi d’un « Trail sur neige de 28km » le 27 janvier 2013,

-       d’un « Kilomètre Vertical en DESCENTE » le 24 mars 2013,

 

Egalement, la salle de fitness de la Station de Trail© permet d’attirer des coureurs qui veulent continuer leur entraînement spécifique sur tapis roulant, tout en passant des vacances en famille à la neige.

 

 

Les passerelles entre Trail et ski de randonnée, sports d’endurance, sont fortes.

Un grand nombre de trailers, et parmi les plus connus comme Kilian Jornet, Florent Perrier, François d'Haene, Alexis Traub,  Ludo Pommeret, Corinne Favre ou Laetitia Roux pratiquent le ski de randonnée en hiver et donnent l’envie à beaucoup de Trailers de s’initier à cette activité d’endurance hivernale.

Le mariage de la Station de Trail et de l’ « Espace ski-de-rando© » devra permettre de satisfaire cette demande.

 

 

Un pool de partenaires complémentaires

Tous les détails ne sont pas finalisés, mais les contacts sont conclus ou fortement avancés :

-       Avec des institutionnels : le Parc naturel régional de Chartreuse, l’ONF, l’Office du tourisme, la commune, la Communauté de Communes Chartreuse-Guiers, et les remontées mécaniques de Saint-Pierre-de-Chartreuse / le Planolet.

 

-       Avec des partenaires privés : la société Vertical (groupe Raidlight), Cartusiana (les accompagnateurs en montagne de Chartreuse), la société ARVA, la société NIC-IMPEX qui distribue en France les marques SKI-TRAB, DIAMIR, COLL-TEX.

 

bandeau-partenaires.jpg

 

A bientôt en Chartreuse !

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Raidlight
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 19:59

photo1

Recues ce midi, testées ce soir !

Montée à la Scia (+800m), redescente par les pistes de ski, avec séance de fractionné en côte au milieu.

 

Nous touchons au but, quel chemin parcouru depuis notre 1er proto il y a six mois...

Quelques détails graphiques à finir, mais quel pas en avant que ce 3ème proto !

 

Livraison toujours prévue pour avril 2012...

 photo-2.JPG

 

(et test de robustesse réalisé sur le GR20 - en 8 jours - au mois d'aout...)

GR20-8jours-2011 3032

  GR20-8jours-2011 3263

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Raidlight
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 18:31

1-copie-1.jpg

 

Raidlight et la Station de Trail en presse nationale

Nous avons le plaisir de constater que nos installations et le concept innovant de Station de Trail sont d’un fort intérêt pour les médias… :

½ page dans  Le Monde du 02 juin, un reportage (diffusé cinq fois) sur France Info samedi dernier, plusieurs passages sur France 3 Région, avant un passage sur France 2.

Découvrez les articles et vidéos sur
http://www.stationdetrail.com/La-presse-en-parle.html

 

2-copie-1.jpg

Découvrez une visite virtuelle de Raidlight en Chartreuse

dans la vidéo de 6mn…

 

http://www.raidlight.com/Outdoor-LAB-Training-Center-ST.html

 

 

3-copie-1.jpg

Visite de M. QUEYRANNE, sous l’égide me Mme GIRAUD, Présidente du Parc Naturel de Chartreuse, lundi 30 mai 2011.

Lundi 30 mai 2011, Jean-Jacques QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, Eliane GIRAUD, Présidente du Parc Naturel de Chartreuse, ainsi qu’une cinquantaine d’invités ont visité le laboratoire Outdoor de Raidlight et de Vertical ainsi que la Station de Trail de Chartreuse. Nous les remercions vivement de cet honneur.

 

4-copie-1.jpg

Inauguration le 2 juin, et 3 jours de Chartreuse              

Ce seront plus de 800 coureurs qui découvriront la Chartreuse sur 3 jours à l’occasion du Trail d’inauguration, programmé les 2-3-4 juin. Un moment de fête et de découverte populaire…

Suivez les courses sur www.3joursdechartreuse.com

 

5-copie-1.jpg

La Station de Trail©

La Station de Trail de Chartreuse, initiative de Raidlight, est une association loi 1901 au service du territoire de Chartreuse, associant la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, le PNR de Chartreuse,  Cartusiana (Bureau montagne de Chartreuse), et Raidlight.

Découvrez la station sur www.stationdetrail.com 

 

Nous remercions vivement les Chartroussins, la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, le PNR de Chartreuse pour leur constante aide et collaboration, et la réussite de ces projets.

Benoit LAVAL

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Raidlight
commenter cet article

Articles Récents