Mes chambres d'hotes

vignette pub
04.76.53.14.58 - 06.09.83.54.15
contact@ancolie-sportive.com

www.ancolie-sportive.com

Raidlight, mon entreprise

15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 09:51

Un Trail à Paris ? Oui, ça existe : départ de Saint-Quentin en Yveline, 90% de forêts vallonnées, de jolis petits coins tranquilles et perdus, et l’arrivée au 1er étage de la Tour Eiffel. Cette année c’était aussi la 2ème manche du Chnat de France de Trail.

Cela fait longtemps que je l’avais programmé, mais au matin du départ, je me sens moins en forme pour 80km roulants qui vont faire mal aux jambes… Trop de boulot depuis un mois et demi, et un entraînement en pointillé (4 séances les 3 dernières semaines seulement…), ce matin je pense encore plus au nouveau site, aux colis, à la nouvelle collection… qu’à la course.

Départ prudent, je souhaite gérer ce Trail comme un 100km sur route, c'est-à-dire à un rythme régulier en absorbant les bosses sans à coup, pour garder des jambes jusqu’au bout. Nous formons rapidement un petit peloton de 15 coureurs, c’est rare en Trail de courir en peloton, nous tournons à 14.5km/h sur les premiers 25km très roulants.

Premier décalage quand nous déboulons au coin d’une gare RER en pleine banlieue ! Nous sommes surement aussi étonnés que les passants, il faut dire qu’une bande de furieux crottés qui déboulent en courant dans les escaliers… Quelques kilomètres plus loin, nous sommes en pleine forêt, je perds une chaussure aspirée dans la boue ! Je perds alors une trentaine de secondes.

La course se décante au fil des kilomètres, j’attends le deuxième ravito du 50ème km pour faire le point. Les kilomètres passent doucement, il faut attendre et rester motivé. Nous passons au marathon en 3h07mn sur ce parcours exigeant, pas mal ! Je suis derrière un trio composé de Vincent Delebarre, Damien Vierdet, et un gars que je ne connais pas encore, Emmanuel Gault. Finalement cette chaussure coincée et ces 30s de perdus m’ont décroché, et je suis satisfait d’être une centaine de mètres derrière, à faire mon rythme, plutôt que dans le groupe où il y a nécessairement des petites accélérations de l’un ou de l’autre. Je reviens très près de temps en temps, et parfois je recule. Vers le 47ème, je recolle, et le ravito étant proche, je décide de voir un peu ce que le groupe de devant dit, je les sens ralentir. Au moment où je les rattrape, Vincent s’arrête, il semble avoir une crampe. Damien Vierdet semble en difficulté, mais Emmanuel Gault accroche bien. Passage éclair au ravito, nous sommes maintenant deux en tête. Je vois que Emmanuel Gault est fort sur le plat, pas bon pour le final… j’essaye de le lâcher dans les cotes où il faiblit un peu, mais il reste toujours là comme mon ombre. Juste avant le ravito du 63ème aux Haras de Jardy, Damien Vierdet revient, je dois commencer à ralentir…

Juste après le ravito, mes deux compagnons s’échappent irrémédiablement. Le rythme cardiaque va bien, la digestion aussi, mais les jambes n’arrivent pas à tourner plus vite… Au Parc de Saint-Cloud, quelques centaines de mètres sur le parcours des Championnats de Paris de cross, que je faisais tous les ans, la première fois à 10 ans, il y a 26 ans… Nostalgie… A l’époque ce parcours nous semblait pentu, aujourd’hui c’est à peine un faux plat pour un Trailer…

Dernier ravito, vue magnifique et plongeante sur Paris, la Tour Eiffel est là-bas, à 10km… Les quais de Seine, je regarde régulièrement (trop) le GPS pour voir la distance qui reste et ma vitesse : 12km/h. Je savais que la course se jouerait là, et qu’il faudrait être à 14km/h pour gagner. Je n’ai rien à regretter, une bonne gestion, j’ai aussi tenté ma chance, mais je n’ai pas les jambes suffisantes. Issy les Moulineaux et Jogging-International, passage sous le périph, … puis enfin La Grande Dame !

Dernière anecdote avec le service de sécurité qui fouille nos sacs avant de monter, et nous donne un ticket à passer dans le tourniquet… Les marches s’avalent toutes seules en courant, c’est la cerise sur le gâteau. 1er étage, arrivée : 3ème de l’ECO-Trail de Paris ! (www.traildeparis.com)

Je suis très satisfait, j’avais tellement peur de me ramasser sur cette course piège. J’ai fait une bonne course, avec mon entraînement actuel.  La course était bien organisée, un vrai Trail dans l’esprit : vous faire découvrir les coins nature de la région, et c’est réussi.

Maintenant, cap sur les « vacances » au Népal début avril (Annapurna Mandala Trail – 250km en 8 jours).

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Courses
commenter cet article

commentaires

Ilus 27/03/2009 06:34

super récit,et comme je pense souvent : "mieux vaut viser le plaisir et arriver troisième, que viser à tout prix "la gagne" et arriver deuxième"

Virginie 21/03/2009 17:52

Contente de t'avoir croisé à l'arrivée de ce trail. J'espère pouvoir en être en 2010 ! A + sur ton stand du marathon expo le 3 avril ..

Michel la Réunion 18/03/2009 13:15

Quel début de saison ! et c'est bien parti pour le TTN ....et Bonnes "vacances" au Népal !

Oliv 17/03/2009 23:29

C'est chouette de nous faire partager ton expérience, à un tel niveau de champion. J'aime bien tes comptes-rendus où la stratégie de course est omniprésente, contrairement à nous autre au niveau bien plus modeste qui focalisons sur le chrono et la régularité.PS: très réussi le new site

Articles Récents