Mes chambres d'hotes

vignette pub
04.76.53.14.58 - 06.09.83.54.15
contact@ancolie-sportive.com

www.ancolie-sportive.com

Raidlight, mon entreprise

22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 19:30
La fenêtre de planning s'y prétait, alors après avoir été champion de France de raquette à neige en 2001 et 2003, je prenais l'opportunité d'aller remettre les raquettes, dans le Cantal, à Albepierre (domaine de Super-Lioran).

Magnifique rando cool jusqu'au plomb du Cantal (1.850m) de 2 heures le samedi, sous un soleil éclatant, vue à 360°, et reconnaissance du parcours en partie à la descente.

Dimanche, il y a une soixantaine de partants pour cette course "confidentielle" mais relevée, avec le Team TSL et le team INOOK descendus des Alpes. Au "concours" d'allègement des raquettes, je pense être le champion, mais à l'échauffement je repère une fissure qui m'inquiète à la raquette gauche... de toute façon trop tard pour envisager quoi que ce soit.
Départ à 10h15 pour 12km, avec 600m de dénivellé +. Je fais 200m, et... la raquette lâche où il y avait la fissure... Cela m'oblige à rester prudent et à marcher sur des oeufs dans la première grande descente pour ne pas arracher l'autre coté, les "trois-quart arrière" de la raquette ne tenant plus que par une bande plastique de 2cm de large et 3mm d'épaisseur... Je suis pourtant dans les 3 premiers, et nous nous astiquons à relancer l'un après l'autre avec Jérome BOSCH, un vieux compère de raquette depuis 10 ans...  Spécialiste de "Skyrunning" et des courses de montagne de 10km à 15km, il est bien affuté et attaque dans les cotes. Il me lache doucement mais surement dans la grande montée, et je me retrouve à 1'30s en haut. La raquette tient, je fais le maximum pour revenir et préserver la raquette, sait-on jamais, mais l'écart ne bougera plus jusqu'à l'arrivée. Le parcours est très sympa et varié, alternant chemin roulant et chemin sauvage, entre forêt et découvert, vraiment un joli parcours de raquette.

Je fini donc deuxième, vice-champion de France. Quand on a été champion de France, on est forcément un peu déçu, mais quand on est battu par plus fort que soi, il n'y a rien à dire (c'est son 4ème titre de Champion de France de raquette). L'histoire de la raquette n'est qu'une anecdote, je n'aurais de toute façon pas battu Jérome aujourd'hui même sans ce problème. Il est affuté, la course est courte comme sa spécialité, et il a bien préparé ces courses, alors que je prépare maintenant l'ECO-Trail de 80km dans 3 semaines...

En tout cas un bon We, dans un joli massif que je ne connaissais pas, et qui me donne envie d'y revenir l'été pour courir ces crètes à l'entrainement.

http://www.ffme.fr/raquette/index.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Courses
commenter cet article

commentaires

louis 27/02/2009 13:03

Bravo Benoit ! il ne faut confonfre raquette et craquette ! tu as eu chaud mais tu as bien contrôlé la situation.Félicitations.Annick.

Arnaud 26/02/2009 12:00

Ké Martine ?

martine (mais ....quelle Martine?!!!!) 24/02/2009 08:45

Félicitations Mr Benoit!On dirait que le plus dur a été ...de garder ses raquettes ;-)bonne récup

Articles Récents