Mes chambres d'hotes

vignette pub
04.76.53.14.58 - 06.09.83.54.15
contact@ancolie-sportive.com

www.ancolie-sportive.com

Raidlight, mon entreprise

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 16:06

Voila certainement une de mes plus belles courses.

Sans faire offense à toutes les courses que j’ai remportées, à mes yeux, c’est peut-être la course la plus réputée que je remporte, une course que j’appellerais « majeure » dans le calendrier. J’ai fait des bons résultats ou des podiums à des courses plus difficiles, mais là c’est une victoire. Tout le monde n’était surement pas au top (moi non plus je pense),  l’année ne fait que commencer, mais ça fait plaisir, et ça me motive pour progresser encore…

 

La course.

Le Trail Blanc de Serre-Chevallier est une course sur neige de 28km (ou 10km pour le petit parcours), avec 700m de dénivelé, donc assez « roulante » lorsque la neige est bien tassée comme ce WE. Au total environ 800 coureurs (dont 500 sur le grand parcours) étaient au départ cette année, par une température de -14°C… (http://www.trailserrechevalier.com/trail_blanc/info.html)

 

« Ma course »

Je me savais en forme après la bonne course du WE précédent, mais quand même fatigué du cycle d’entrainement poursuivi jusque mercredi (voir message précédent), et du ski de fond poursuivi jusque vendredi.

Au départ je me place bien pour éviter la grosse plaque de verglas du premier virage. Rapidement 5-6 coureurs partent fort, mais faiblissent dès le premier petit chemin, je ne m’excite pas à doubler sur les bas coté. Après moins d’un kilomètre, la piste de ski bien raide à remonter fait le premier tri, et au sommet je me retrouve troisième. Franco ZANOTTI, multiple vainqueur, est à 50m dans la descente, et je m’efforce de ne pas perdre le contact, « sait-on jamais ». Je fais la jonction sur la remontée en single track glissante et poudreuse. Je vois que l’autre coureur fait le 10km et commence à peiner,  et Franco ne le passe pas. Comme souvent, je me dis que je ne vais pas prendre de risque avant la mi-course,  mais comme souvent je suis joueur…  Je me dis qu’il faut voir si Franco n’est pas un peu parti au bluff. Alors j’attaque alors que nous avons à peine fait 3km. Peut-être croit-il que je fais le 10km, en tout cas il ne suit pas ? En attendant, maintenant il ne faut plus se retourner, et il faut assumer … La descente technique me va bien, et je file à bloc vers la séparation entre le 10km et le 28km. Là, Franco ne peut plus ignorer que je fais le grand parcours… Je remonte toute la vallée à bon rythme, mais sans trop donner, c’est encore long, et il faut garder du jus pour le final roulant où il faudra avoir des jambes.  Franco ne revient pas, c’est bon signe pour moi, et je creuse l’écart dans le single track le long de la Guisane avant le retour. J’ai quelques repères sur cette remontée de vallée, nous la remontons aussi en arrivée d’étape au Défi de l’Oisans.
A chaque carrefour je vois Patrick Michel, l’organisateur (et coureur au palmarès fourni), descendre de sa motoneige et peaufiner le balisage ajuster les barrières. Arrive la mi-course au Lauzet, maintenant on va redescendre la vallée. Enfin presque… Disons que le retour est bien plus vallonné que je ne le pensais ! (si j’avais su… c’était mieux de ne pas savoir…). Mais j’ai toujours le bon rythme dans les cotes, une foulée pas trop longue pour ne pas patiner, de grandes enjambées en descente, et du rythme sur le plat. Même du gros rythme quand la motoneige-vidéo est à coté pour filmer. Là ça envoie bien, il fait beau, le parcours est magnifique, et j’ai deux bonnes minutes d’avance ! Le problème c’est quand elle s’en va, d’un coup on en paye le prix…

Puis coup de stress immense. Voila 400m que je ne vois plus de rubalise, et je commence à stresser d’avoir loupé une bifurcation. Je remonte le chemin du col d’Arsine que je connais bien, et je ne vois pas par où pourra passer le parcours. Je me dis que ça y est je suis maudit. Je me dit qu’il est de toute façon trop tard si je me suis planté, et que si c’est le cas mes poursuivants seront passés. Alors je me dis sans grande illusion que je monte au pont un peu plus haut où je ferais demi-tour… Et oui, oui-oui, il y a bien un fanion jaune au pont, je suis sur le parcours… Quel abruti que je suis ! J’ai bien du y laisser quelques dizaines de secondes, parce qu’en haut du virage je vois en contre bas un nouveau poursuivant, Ludovic POMMERET, qui a doublé Franco ZANOTTI. Les montagnes russes se poursuivent, j’enchaine en rythme, mais ça devient dur. Je le sens parce que ça commence à patiner ou à partir un peu en travers, signe de fatigue accumulée… La dernière montée est difficile, et je m’étale même de tout mon long dans la descente. J’assure jusqu’à ce qu’on retrouve le roulant à Monetier.

Là ce sera l’instant de vérité. Avec 200m d’avance, les cartes sont dans mes mains pour les 4 derniers kilomètres roulant en faux plat descendant. Je relance et je relance, il ne faut pas laisser le poursuivant espérer… Je regarde régulièrement derrière, et je vois que ça tient. Sur le GPS à l’arrivée, je vois que j’ai tourné un rythme de 3’15s-3’20s sur les faux-plats descendants (je précise bien descendants…)… Arrive le dernier kilo, et là enfin j’y crois. Enfin je vois que pour la première fois je vais gagner une course majeure, avec du beau monde derrière ! Je suis souvent passé pas loin, mais la réussite est là aujourd’hui. Je suis vraiment content !

Ce n’est que le début de saison, ce n’est qu’une course, tout le monde n’était peut-être pas entraîné (je ne pense pas être au maximum non plus), je ne suis pas champion du monde avec cette course, mais cette fois-ci c’était moi devant, et ça fait plaisir de voir que le travail paye...

  

Comment ai-je « autant » progressé ?

Je vois deux éléments.

Le premier, c’est l’entrainement rapide typé cross de l’hiver dernier, qui m’a permis de gagner 2 minutes aux 10km cet été, ce qui a bien changé ma vitesse de croisière avec plus de rythme. Merci les séances de club à Firminy sur la piste le jeudi soir. L’entrainement 100km m’a aussi fait prendre conscience qu’on peut partir à 15km pour plusieurs heures.

Le second, c’est mon changement de vie depuis début décembre. Cela fait 10 mois que je suis séparé d’avec Alexandra (même si vous nous voyiez souvent ensemble, au bureau tous les jours notamment, et souvent aussi le WE et sur quelques courses), et ce déménagement au Bessat m’a fait du bien. Surtout cette neige, qui m’a encouragé à me lever tôt faire du skating en complément de la course à pied (Le skating travaille l’endurance et les cuisses en douceur). Et puis la neige qui m’a aussi poussé à faire deux séances par semaine sur tapis roulant. Et ces deux séances, je les fais bien plus vite qu’en nature, et je prends plus de rythme.
Le cumul « skating + tapis roulant » m’a donné une super forme, en un mois « seulement ».

 

Maintenant reste à gérer pour progresser encore, ne pas trop en faire, récupérer, trouver le courage de s’entrainer le matin avant le bureau à 9h, entre midi et deux, ou le soir à 19h ou 20h… La saison ne fait que commencer...

 

 

Résultats 
1 02:00:27 LAVAL Benoit 1 SEM
2 02:01:18 POMMERET Ludovic 2 SEM 2
3 02:05:12 ZANOTTI Franco 3 SEM 3
4 02:09:46 BEUZEBOC Laurent Pénitents End 4 SEM 4

5 02:10:25 OLLAGNIER Cyril 1 V1M 5

6 02:11:19 [ITA] 5 SEM 6

7 02:11:26 LENORMAND Guillaume 6 SEM

8 02:13:34 PETITJEAN Aurélien RCHJM 7 SEM

9 02:14:36 BONAUDO Samuel 8 SEM

10 02:14:41 LACHAUX François 9 SEM

(http://www.trailserrechevalier.com/trail_blanc/info.html)

Mon adresse à Serre-Chevalier (plein centre !) :


www.leserrechevalier.com

la nuit y est bonne, et les pates « miraculeuses »…

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit LAVAL - dans Courses
commenter cet article

commentaires

Oliv 10/01/2009 23:35

Joli récit, et bravo pour ce podium bien mérité. On s'y croirait, beaucoup de gniak, de la sagesse, des doutes, une bonne gamelle et hop 1er! belle façon de démarrer l'année!

Michel 08/01/2009 08:45

Salut Benoit et bravo pour cette belle victoire qui te fait tant plaisir.Manière de remuer le couteau dans la plaie, c'est juste dommage pour le reportage sur M6 Tu viens tester ta vitesse sur la boue des Citadelles ?@ +

CHILLET Joel 07/01/2009 22:23

apres une saison 2008 deja bien rempli et en pleine progression sur toutes les distances qu'est ce que tu nous prepares pour 2009 ...?en tous cas Bravo Benoit pour cette belle victoire  a Serre Che devant Pommeret, Lenormand,Bonaudo et tant d'autres grands noms du trail  Abientot sur la Raidlight JO

Stephane Ricard 07/01/2009 18:51

BRAVO POUR CETTE PERF !!!

POUCET 07/01/2009 18:50

En voilà un patron qui assure .... ne serait il pas en train de nous mitonner un p'tit RTT de dérrière les fagots ??? BRAVO BENOITJe serai à l'usine le 25/01, avec quelques potes trailers ... pour une découverte du Pilat dans le sillage du patron !!!POUCET    

Articles Récents